Azote assimilable et réserves

Comment améliorer le taux d’azote assimilable et les réserves nutritives ?

La recherche d’une qualité aromatique dans les vins sous-entend initialement un potentiel de précurseurs aromatiques élevés dans les moûts et une bonne activité des levures impliquées. Le déséquilibre nutritionnel et les stress des vignes peuvent limiter ce potentiel et notamment le taux d’azote assimilable indispensable à l’activité métabolique des levures. Ces dysfonctionnements nécessitent alors des rectifications en cours de vinification quand ceux-ci sont encore corrigeables.

___

Solution

Le métabolisme azoté de la vigne, aboutissant à un équilibre du taux d’azote assimilable dans les moûts se prépare dès le démarrage des vignes. Ainsi, tout stress dans le métabolisme de la protéogénèse aura des conséquences sur le taux d’azote assimilable. La mise en place d’un PNS (Programme de Nutrition et de Stimulation) axé sur la relance nutritionnelle des vignes et notamment sur leur mise en réserve et l’apport foliaire d’acides aminés (NUTRIBIO N) et d’azote (ANTYS 15 et ANTYS 8) permet de maintenir un fort potentiel d’azote assimilable.

 

Résultats d’essais en situation de coulure et millerandage récurrente sur Grenache

Tests comparatifs réalisés sur vigne témoin et vigne traitée avec le Programme Frayssinet sur la nutrition azotée

Vignes témoins et vignes avec mise en place d’un PNS Frayssinet.

Contactez-nous pour plus d’informations sur le PNS.