Christian DAMBRUNE

RESPONSABLE RÉGIONAL
Depuis 2008 chez Frayssinet

 

Secteur espaces verts : Hauts-de-France, Ile-de-France, Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val-de-Loire et départements 08, 16, 17, 51, 54, 55, 57, 67, 68, 79, 86, 88.

Secteur agricole : Bretagne, Normandie, Ile-de-France, et départements 03, 28, 45, 53, 54, 55, 57, 59, 60, 62, 63, 80, 88.

+33 (6) 76 77 71 47
c.dambrune@frayssinet.fr


QUEL EST VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL ?

Passionné par l’univers végétal, j’ai reçu une formation en pépinière de production ornementale et appliqué mes connaissances aux métiers du paysage. Diplômes en poches, j’ai débuté ma vie professionnelle en multipliant les expériences en entreprises. Début 2000, j’ai découvert l’entreprise Frayssinet et ses gammes de fertilisants organiques alors que j’exerçais dans la distribution, un vrai déclic. J’ai décidé d’intégrer l’équipe commerciale Frayssinet fin 2008.

 

QUELLES ONT ÉTÉ LES PRINCIPALES RAISONS DE VOTRE ENTRÉE CHEZ FRAYSSINET ?

J’avais eu de bons ressentis et la maison jouissait d’une belle réputation. Le fait qu’elle existe depuis 1870 était un signe de pérennité et la preuve d’une transmission de traditions et du savoir faire intergénérationnel. J’ai été séduit par les valeurs de cette entreprise familiale. L’autre raison essentielle est la nature des fertilisants naturels qui correspondait déjà à l’époque chez moi à une volonté d’instaurer des habitudes de préconisation d’engrais plus vertueux pour l’environnement chez les professionnels des Espaces Verts. À une période où le tout chimique reste encore ancré, la mission demeure parfois compliquée à mettre en œuvre chez certains, mais reste terriblement motivante.

 

COMMENT DÉCRIRIEZ-VOUS VOTRE MISSION CHEZ FRAYSSINET ?

J’ai la responsabilité d’un réseau de distributeurs Espaces Verts. Cela passe par l’animation, le suivi des commerciaux et leur formation aux techniques agronomiques. Je dois motiver les équipes. J’essaie de transmettre mon expérience de 28 années en particulier aux jeunes commerciaux et la partager avec les plus aguerris. Je garde le contact avec le terrain le plus possible.

 

QUE RÉPONDEZ-VOUS À CEUX QUI DISENT QUE LE BIO EST À LA MODE ?

Je conteste fermement cette notion « d’air du temps, de mode » mais je me garde de juger. Soyons lucides, nous avons pour beaucoup été les enfants d’une époque où le progrès passait par l’utilisation de fertilisants de synthèse « longue durée » et le traitement phytosanitaire systématique. Aujourd’hui le constat environnemental et sociétal est alarmant, beaucoup d’inquiétudes reposent sur la dégradation de la qualité des sols et de l’eau. Plus qu’un besoin, c’est aujourd’hui devenu une nécessité d’engager un changement dans nos comportements et nos habitudes, qu’on soit simple citoyen ou responsable d’un espace vert communal, d’un stade ou d’un parcours de golf. Le principal argument à opposer à nos détracteurs et lobbyistes conservateurs reste l’efficacité de nos spécialités, avec des résultats probants et les témoignages positifs d’utilisateurs exigeants. Sans aller obligatoirement vers le tout biologique, nous offrons à présent, par le biais de Programmes Nutrition et Stimulation associant des fertilisants organiques innovants et une gamme de biostimulants nutritionnels liquides, des réponses alternatives à de nombreuses problématiques d’entretien raisonnées. Nous offrons à nos clients une excellente transition dans un contexte de réduction constante d’intrants chimiques.

 

VOTRE ENTREPRISE EST ENGAGÉE DANS LA RSE, QU’EN PENSEZ-VOUS ET QUELS SONT LES BÉNÉFICES POUR VOTRE ACTIVITÉ ?

C’est pour mon activité commerciale une aide très importante et un atout supplémentaire dans la décision d’achats dans les collectivités où l’aspect sociétal sera de plus en plus observé demain. Elle est évaluée au niveau 4 de l’ISO 26000 depuis 2015, « cette exemplarité » est une récompense pour toutes les actions menées dans l’entreprise pour améliorer la qualité des produits, de la relation commerciale, du bien-être du personnel mais aussi de nos parties prenantes prioritaires : nos clients finaux. Une des initiatives marquantes dans ce sens de responsabilité a été l’avènement d’un traitement limitant la poussière et l’odeur pour le confort des utilisateurs. L’un des maillons essentiels de progrès est l’innovation au sein du service R&D et du centre de recherche Clément Phalippou. C’est pour nos distributeurs et nos utilisateurs les preuves d’un engagement maximum en termes de création de nouveaux produits, un gage de sécurité par le contrôle et pour la conformité de nos produits. Dans un contexte de marché des fertilisants avec 42 % des produits non conformes selon les enquêtes récentes de la DGCCRF, travailler dans une entreprise loyale et respectueuse des règles normatives est très agréable…

 

Voir l’interview de Guy NOIROT
Revenir aux interviews des responsables régionaux