Guillaume Lopez

Guillaume Lopez Directeur Industriel FrayssinetInterview Guillaume LOPEZ, depuis 2003 chez FRAYSSINET.

Pouvez-vous nous décrire votre profil en quelques lignes ?

Natif de Mazamet, j’ai terminé mes études à Toulouse avec en poche un diplôme d’ingénieur en génie mécanique. Après quelques années chez un sous-traitant aéronautique, l’opportunité de revenir dans mon pays natal était trop belle…

D’où, votre arrivée chez FRAYSSINET ?

Eh oui, c’était en 2003. Quoi de plus naturel pour un amoureux de la terre et de la nature, que de venir travailler dans cette société si proche du sol et des plantes ! Je suis très fier aujourd’hui de partager les valeurs de cette entreprise familiale et de son fonctionnement atypique. Amateur de rugby, j’y retrouve l’état d’esprit, la cohésion et le collectif qui doivent régner au sein d’une équipe pour qu’elle soit performante.

Passer de l’aéronautique à l’agriculture n’a pas dû être évident. N’étiez-vous pas en manque de repères ?

Au contraire, j’ai pu mettre au profit de FRAYSSINET tout mon apprentissage de ce domaine d’activité. Rigueur, discipline, précision, exactitude… Tant de superlatifs similaires dans la description de ces deux métiers. L’objectif final restant dans les deux cas : la satisfaction du client. Mes premières années effectuées en tant que responsable maintenance m’ont permis de me familiariser avec l’outil de production et les hommes qui œuvrent au quotidien pour le bon fonctionnement de notre activité.

Quel est votre rôle aujourd’hui ?

J’occupe le poste de directeur Industriel depuis 2 ans. J’ai en charge le management des équipes de production, la maintenance industrielle et informatique. La gestion de ces trois processus m’est facilitée par la relation avec mes collaborateurs responsables. Notre fonctionnement basé sur l’échange et la communication, est une force dans notre travail au quotidien. Animer et diffuser est notre principal leitmotiv. La confiance que nous nous accordons et celle accordée à tous nos collaborateurs sur le terrain, nous permettent d’en obtenir la quintessence dans leurs fonctions respectives. Nous avons opté pour un management participatif. Nos opérateurs sont une de nos parties prenantes les plus importantes. Il faut qu’ils se sentent écoutés et surtout entendus. Leurs avis nous intéressent… Je suis aussi membre du CODIR, notre comité de direction composé de quatre cadres de l’entreprise. Notre fonction est de participer aux réflexions stratégiques avec la direction et de faire le lien avec les autres pilotes de processus de l’entreprise. Enfin, au travers d’une commission de cinq personnes provenant de différents services, nous assurons la maîtrise de la sécurité et des conditions de travail sur tout le site. Nous sommes garants de la tenue à jour du Document Unique (analyse des risques par poste et définition du plan d’action), de l’accueil des nouveaux arrivants (stagiaires, intérimaires, prestataires extérieurs…) et du respect des règles en vigueur en terme de sécurité.

Quels sont les principaux atouts de l’entreprise ?

Notre modèle qualité ISO 9001 et notre engagement RSE ISO 26000, nous ont permis de formaliser beaucoup de pratiques devenues naturelles pour nous. Notre organisation en «GT» (groupe de travail) permet aux différents responsables de la qualité produit de travailler de concert. En effet, les services achats, laboratoire, production et maintenance sont représentés dans ces réunions afin de définir une ligne directrice commune nous permettant de répondre aux exigences des différents marchés. Les relations entre nos équipes terrain sont aussi une force dans notre fonctionnement. Leur implication, leur rigueur et leur professionnalisme nous permettent d’assumer nos engagements vis-à-vis de nos distributeurs, notamment sur les délais de livraison. Nous garantissons par exemple, la mise à disposition de produits de gamme sous 48 heures maximum. Enfin, la technicité de nos installations industrielles et de notre matériel informatique nous permettent de rester à la pointe de la technologie en termes de capacité de production et de sécurité. Nous sommes équipés d’un ERP, progiciel utilisé pour notre contrôle de gestion, la comptabilité et la gestion de nos ordres de fabrication et de maintenance. Cet outil centralise tous nos enregistrements et nous assure une traçabilité irréprochable sur toutes nos fabrications.

Leader national avec 75 000 tonnes par an, quelles sont aujourd’hui vos limites ?

Les investissements régulièrement réalisés, l’optimisation de nos espaces de stockage ainsi que nos outils de planification, font que nous avons une capacité de production annuelle de 100 000 tonnes. Cette performance est envisageable grâce aux relations de partenariat que nous avons pu nouer avec nos fournisseurs et les différents prestataires qui nous accompagnent. Un des principaux projets en cours de réflexion est la mise en place en complément de notre ERP, d’une solution WMS (outil permettant la gestion des opérations d’un entrepôt) pour nous permettre de gagner en efficience sur le stockage des produits finis et pour faciliter le travail de nos opérateurs.

100 000 tonnes, finalement une belle marge de progression encore ! Comment envisagez-vous l’avenir de votre secteur d’activité ?

Nous sommes plutôt optimistes sur un marché porteur, même si nous savons que rien n’est gagné d’avance. Nous nous attachons donc à faire de la veille technique et technologique, à bien prendre en compte les exigences de nos clients afin d’adapter nos fabrications aux demandes des différents marchés. Surtout ne pas sombrer dans la routine mais rester sur cette dynamique de mouvement qui fait notre force depuis 1870…

Propos recueillis par Jacques Bigorre.

Interview de Emmanuel ROUY, Directeur Qualité & Environnement