Matthieu Grebot

Interview Matthieu GREBOT, depuis 2008 chez FRAYSSINET. &  –

A quel moment l’entreprise FRAYSSINET a-t-elle intégré la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) ?

La responsabilité de notre métier, la responsabilité de nos impacts, la responsabilité éthique et morale des hommes et des territoires ; notre responsabilité sociétale s’est intégrée naturellement dans l’entreprise, au fil de son évolution, de par son activité, sa localité et les hommes qui la composent. En vogue ces dernières années, l’économie circulaire durable est le fondement de notre activité. Notre terrain de la responsabilité est fertile depuis 1870, date de création de l’entreprise. L’arrivée de la norme Internationale ISO 26000 en 2010 et ses 7 questions centrales, correspondaient en tout point à ce qui était déjà appliqué dans l’entreprise depuis longtemps. Pour symboliser le passage à l’acte, il y aurait 2 dates à citer :
– 2013 : l’affichage de la démarche agro-responsable Authentis sur une bouteille de vin a été remarqué par Yann Chabin, chercheur et expert RSE Wine Earth®. Cette rencontre nous a permis de formaliser un engagement vers une évaluation par un organisme tiers indépendant.
– 2015 : nous sommes évalués « Exemplaire » AFAQ 26000, le quatrième et plus haut niveau d’évaluation.

La prise en charge du dossier RSE s’est faite naturellement ?

Depuis 2008 à la communication et au marketing, je suis imprégné par notre culture d’entreprise. Mes relations avec le personnel des bureaux, de l’usine et de l’équipe commerciale me permettent d’avoir une approche transversale essentielle dans la RSE. Mon intérêt pour ce sujet et le développement de mes compétences m’ont permis d’accompagner chaque service dans leurs actions RSE. J’ai tout de suite trouvé du sens à cet engagement et vu l’intérêt que cela pouvait avoir pour l’entreprise et ses salariés. Mon métier dans la communication et ma formation initiale en Stratégie et Marketing ont favorisé la prise en main de cette mission et ont été des leviers de réussite à ce projet.

Comment animez-vous la RSE dans l’entreprise ?

Cette question est importante, le pilotage de la RSE dans une entreprise est primordial. Ce pilotage se fait de plusieurs façons, à différents niveaux. Le rôle de la Direction est majeur, Luc et Thierry Frayssinet sont les premiers partisans de la RSE et cette conviction, ils l’ont transmise à tous les salariés, dans chaque prise de parole et chacun de leurs gestes. Une anecdote, dans un lieu de réunion, Luc a écrit un jour sur le mur une citation RSE : « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est une réussite » Henry Ford. Aujourd’hui, il n’y a plus de place pour écrire… Le rôle du chef d’orchestre qui est le mien détermine le bon déroulement et la pérennité des engagements de la responsabilité sociétale dans l’entreprise. Je développe avec équilibre nos engagements au regard des 7 questions centrales, j’anime les revues de gouvernance avec les 12 responsables de services. Ce sont des moments importants de pilotage stratégique des objectifs et indicateurs.

Quel avenir donneriez-vous à la RSE dans l’entreprise et dans notre société ?

Pour toute entreprise ou organisation, la RSE a un avenir prometteur. La demande sociétale est là, les attentes de la responsabilité sont là, chacun doit montrer l’exemple et les entreprises sont aujourd’hui confrontées au jugement du consommateur informé. Nous assistons à une prise de conscience collective de nos responsabilités sociétales face aux enjeux futurs des générations. Nos produits organiques qui allient parfaitement tradition et modernité répondent aux enjeux de l’agriculture et des espaces verts de demain.
Pour FRAYSSINET, qui engage son nom et sa réputation depuis toujours, les relations avec ses distributeurs, ses utilisateurs, ses territoires, ses salariés, ses institutionnels… sont de très longue date. L’entreprise n’a pas le droit de se tromper et ce n’est pas un hasard si elle a su garder la confiance de ses parties prenantes durant toutes ces années. La sixième génération arrive, une génération Y à laquelle j’appartiens, une génération pour laquelle le développement durable n’est pas une contrainte mais une opportunité. Au-delà de tous les engagements, c’est l’état d’esprit FRAYSSINET et son étendard : DURABLE, EXIGEANT, INNOVANT et HUMANISTE qui fondent la performance responsable que nous connaissons aujourd’hui et que nous connaîtrons demain.

Propos recueillis par Jacques Bigorre.

Supplément RSE au magazine VITI de février 2016.

Poursuivre avec l’interview de Lionnel FABER, Directeur Commercial & Marketing