Olivier Demarle

Olivier Demarle Directeur Recherche & Développement FrayssinetInterview Olivier DEMARLE, depuis 2007 chez FRAYSSINET.

– mars 2021 –

 

« Au lendemain de notre 150ème anniversaire, quatorze interviewes éclairantes ont été réalisées afin de diffuser auprès de nos parties prenantes la démarche d’entreprise responsable que nous développons. Elles ont été effectuées sur base de sincérité et de transparence, piliers de la confiance. Bonne lecture. »

 

 VOUS OLIVIER, VOTRE RÔLE DANS L’ENTREPRISE ?

Je suis venu chez Frayssinet pour la qualité, l’efficacité des produits et aussi pour la dynamique humaine. J’ai depuis pris des responsabilités dans une entreprise qui laisse la place à l’expression du potentiel de chacun.

Je participe depuis mon arrivée à une évolution au sein de l’entreprise, notamment dans le domaine de la recherche. Nous sommes passés en quelques décennies d’une recherche explicative à une recherche innovante. À l’origine, la recherche Frayssinet, basée sur la compréhension des mécanismes en jeu, dans le compostage et les sols, s’est transformée en une cellule de création d’innovation répondant aux enjeux de la société. C’est le passage de la compréhension des mises en place empiriques à la maîtrise des processus. Ce changement montre la volonté de l’entreprise de se projeter dans un futur, d’inscrire notre savoir-faire et nos compétences dans des solutions novatrices pour une agronomie moderne et basée sur le naturel.

Je suis aujourd’hui membre du Comité de Direction, garant de la branche Innovation & Qualité. La transition organisationnelle de l’entreprise correspond à un passage générationnel à plusieurs niveaux de l’entreprise. La transition, anticipée par la Direction, donne à notre génération la lourde tâche de continuer, de faire mieux, que ce qui a été déployé pendant les 40 dernières années en préservant les équilibres. Un beau et motivant challenge !

  

VOUS PARLEZ DE BRANCHE « INNOVATION & QUALITÉ », POUVEZ-VOUS DÉCRIRE CE MAILLON FRAYSSINET ?

Il est difficile de résumer en quelques lignes Innovation & Qualité, ce sont deux des leviers historiques de développement et de démarcation de Frayssinet dans le paysage de l’agrofourniture.

Les deux aspects Innovation et Qualité sont complémentaires. Nous avons, au fil des ans, formé une équipe solidaire et cohérente autour de ces axes allant de la création de produits ou de programmes nutritionnels, à la mise sur le marché. La branche Innovation & Qualité remplit 8 fonctions majeures pour l’entreprise : l’innovation, l’appui technique agronomique, la formulation quotidienne, le contrôle de la conformité des produits, la légalité de la mise sur le marché, la gestion qualité documentaire (cahiers des charges, retours clients, attestations…), le système de management qualité intégré (ISO 9001/ISO 26000), les autorisations d’exploitations des sites (par la maîtrise de l’impact environnemental) et la mise sur le marché. Le lien entre les différentes activités de cette branche se font par des femmes et des hommes, réunis autour d’une mission commune : « Porter la dynamique d’innovation scientifique de Frayssinet dans la maîtrise éthique, économique et qualité des produits et des sites d’exploitation. »

En dix ans, l’ambition de Frayssinet de rester leader dans son métier, en réponse aux attentes sociétales fortes, se traduit par l’investissement dans l’Humain à la hauteur de ces enjeux avec une augmentation des effectifs de 50 % pour cette branche ; être capable de s’entourer de spécialistes pour conforter notre avance.

 

 VOTRE « MISSION » SOULIGNE LES TERMES INNOVATION, ÉTHIQUE ET QUALITÉ, POUVEZ-VOUS NOUS EN DIRE PLUS ?

Innover, c’est trouver des solutions nouvelles aux contraintes émergentes. Innover, c’est donc voir loin, anticiper les changements. Cela nécessite d’être fortement à l’écoute de ce qui se passe. Il y a aussi forcément une part de risque. Aujourd’hui, en nous positionnant sur des axes de recherches fondamentaux, nous préparons les 10 prochaines années avec une vision court, moyen et long terme. La sortie de nouveaux produits, principalement des biostimulants, est planifiée tous les ans sur les 10 prochaines années. Ce que j’aime dans l’innovation, c’est qu’il n’y a pas de grandes ou de petites innovations ; c’est qu’il y a toujours du mouvement, de l’amélioration. C’est aussi un besoin de pédagogie et d’accompagnement. L’innovation ne s’arrête pas au laboratoire, elle doit être expliquée ; le changement nécessite la compréhension des utilisateurs éclairés.

La qualité, c’est l’exigence. La volonté de toujours vouloir faire mieux, d’être responsable de ce que l’on fait. Il y a la qualité et la maîtrise des productions. Il y a aussi une approche globale de l’entreprise, basée sur le PDCA (Plan Do Check Act) : la roue de l’amélioration. Entre écoute et satisfaction client, liens avec les parties prenantes, maîtrise des enjeux environnementaux, la qualité est le moteur de la structuration managériale de l’entreprise. Notre maturité dans l’ISO 9001 v2015 et notre exemplarité ISO 26000 en sont la confirmation. La qualité est originalement déployée au sein de l’entreprise, elle est tellement ancrée dans le fonctionnement que c’est à chaque poste que nous la vivons.

L’éthique, c’est la droiture, un questionnement permanent. L’éthique est une notion forte : se poser la question de ce que l’on fait, pourquoi on le fait et comment on le fait. Il y a une notion de contexte, de prise en compte du présent en intégrant l’expérience passée pour décider des actions qui impacteront le futur. C’est un des moteurs de la loyauté des pratiques, du lanceur d’alerte. Frayssinet a créé en 2015 un poste de directeur éthique, incarné par Maurice Viel. Après son départ en retraite, nous avons décidé que l’éthique devait être, comme la qualité et l’environnement, portée par tous, et nous avons donc mis en place un commission éthique plurielle.

Vous comprendrez que ce que j’aime dans ces trois notions complémentaires, base de développement de l’entreprise, c’est la façon dont elles sont déployées au sein de Frayssinet : à la fois avec précision et aussi diffuses dans chaque personne ; incarnées par des figures de proue et portées par tous. Je suis donc très honoré d’être le garant auprès de la Direction, et aussi de toute la branche Innovation & Qualité, de la concrétisation quotidienne de cette mission.

 

VOUS VOYEZ COMMENT L’AGRICULTURE DEMAIN, UNE AGRICULTURE BIOSTIMULÉE ?

Plus que l’agriculture, ce sont les productions végétales dans leur ensemble qui évoluent. La ville comme la campagne sont en mutation, les enjeux sont colossaux du bien-être urbain à la souveraineté alimentaire. Nourrir la planète proprement n’est pas un vain concept, mais une réalité de plus en plus prégnante. De gros bouleversements techniques sont à venir, le monde agronomique bouge de la sélection variétale aux connaissances microbiologiques du sol, le biocontrôle, le numérique au service du pilotage des pratiques culturales… Il est impensable, voire impossible, de dissocier ces questions de la notion de fertilité des sols, notre cœur de métier.

Pour nous Frayssinet, le vrai changement réside dans la prise en compte de l’aspect vivant des plantes et des sols. La biostimulation et la nutrition naturelle sont des outils puissants, la première brique d’une production écologiquement pensée. Nous poussons pour une approche du « système » dans son ensemble. Nous avons conduit depuis plus de 10 ans des essais qui démontrent l’efficacité de ces approches à la fois sur la productivité, sur la qualité des productions et sur la réduction des IFT.

Il y a des forces actuellement en jeu, des repositionnements de structures. La biostimulation a le vent en poupe. Le tri du « bon grain de l’ivraie » des solutions doit se faire par des mécanismes clairs et précis d’évaluation. La voie de l’homologation doit être privilégiée. Nous apportons, actuellement, une vigilance extrême au niveau européen dans l’écriture des textes réglementaires ; entre certaines firmes qui pourraient bloquer l’essor de solutions nouvelles en demandant un nombre d’essais démesurés ou de contraintes inappropriées, et d’autres qui au contraire en réduisant les exigences laisseraient passer un nombre de solutions inefficaces voire dangereuses, relayant les biostimulants à un simple effet de mode.

L’enjeu de Frayssinet, et mon engagement, est aujourd’hui d’accélérer la mutation d’un système, de rester dans le sens de l’Histoire avec vigilance.

 

Olivier Demarle

 

Propos recueillis par Thibault Touzeau

 

 

Découvrir l’interview de Gilbert GARAPIN, Directeur Développement Liquides.