Thierry Frayssinet

Thierry Frayssinet Directeur Général

Interview Thierry FRAYSSINET, depuis 1983 chez FRAYSSINET.

Après avoir fêté vos 30 ans dans l’entreprise, n’avez-vous pas l’impression de prendre la dernière ligne droite avec l’arrivée de la 6ème génération ?

Bien au contraire. Pour poursuivre cette analogie, j’ai l’impression de passer de la route à l’autoroute. Une accélération vers la modernité, la sécurité, l’enthousiasme, une véritable ouverture. Cette nouvelle génération nous apporte une énergie formidable, et à la fois encore plus la nécessité de réussir, de la pression positive, j’aime ça.

Romain, Yann et Willy ont donc une belle charge de travail en perspective ?

Avec Luc, on sait comment on a modelé tous nos enfants, ils sont notre plus belle réussite. Leur potentiel est énorme et les frères et sœurs de Romain, Yann et Willy veillent. Nous pouvons donc avancer tranquillement, pas dormir tranquillement, qu’on se le dise. J’ai confiance en la nature et je compte bien le lui rendre.

Cette génération supplémentaire, c’est un éternel recommencement en fait …

Éternel… C’est un mot important, un fait majeur. Aucune génération n’est éternelle on le sait, néanmoins si la suivante crée l’éternité de l’entreprise, le devoir est alors accompli. Mais ce n’est pas l’essentiel. L’essentiel est d’avancer en grandissant, en étant toujours innovant, intéressant, simplifiant pour toutes nos parties prenantes, clients essentiellement. On dit que l’important est de faire grandir la marque. La marque n’est que le reflet de tous les moyens que l’entreprise s’est donnée pour rester attractive, efficace et rentable pour ses clients. Pour cela la bonne gestion de l’audace et la prudence restent mon leitmotiv.

Cet équilibre entre audace et prudence reste-t-il le même depuis ces dernières années ?

C’est difficile à analyser lorsqu’on est aux manettes. Les sentiments alternent, en fonction des événements, de l’humeur. C’est plutôt l’avis de l’extérieur qui est important, pas le mien. Pour ma part, c’est la maîtrise qui est primordiale, ne pas subir. Avec un PLAN maîtrisé, c’est savoir où on veut aller, mettre en œuvre, garder le cap mais être capable de le modifier en fonction de l’actualité, dans l’intérêt de l’entreprise. Sans se priver des avis de ses collaborateurs, c’est majeur, ils sont tous meilleurs que moi dans leurs spécialités, leur analyse est rassurante.

À ce sujet, on dit que ce n’est pas facile de tenir une équipe de haut niveau, quel est votre sentiment ?

Pensez-vous que pousser un mulet apporte plus à l’entreprise que tenir un pur-sang ? Tous nos collaborateurs sont des pur-sang, et c’est magique. Performance, confiance, travail, ils sont la première force de l’entreprise. Comme nos enfants, on a l’impression que depuis leur plus jeune âge ils mangent à notre table et se nourrissent de nos discussions d’entrepreneurs. La force de ce groupe est aujourd’hui à son apogée. Frayssinet est une famille nombreuse, encore plus nombreuse que ce que vous pouvez l’imaginer.

C’est donc un nouveau groupe FRAYSSINET qui est entrain de naître ?

Oui, nous faisons tout pour.  Notre audace a accéléré. Nos produits tradi-modernes le sont de plus en plus, et dans de plus en plus de domaines d’activités. Les axes de progrès qui ont été fixés dans les objectifs FRAYSSINET à 5 ans avancent vite et bien. Ceux qui sont en cours et à venir le seront tout autant j’en suis certain. Nous avons pris des risques, mais ils nous mènent vers ce que nous avions prévu. Nous n’avons pas fini d’étonner et d’apporter ce que le sol et la plante attendent de nous.

Je suis curieux de savoir quels sont vos prochains challenges ?

Élargissement des marchés et solutions naturelles, on peut le résumer ainsi. Pour ce qui est du détail, 3 projets essentiels sont menés dont un qui vient d’être finalisé. La confidentialité nécessaire ne me permet pas d’être plus précis, mais je puis vous assurer que notre clientèle y trouvera son compte dans la performance saine et naturelle. Et une nouvelle clientèle va nous découvrir, une forte accélération se profile.

Propos recueillis par Jacques Bigorre.

Interview de Romain FRAYSSINET, Directeur