Sols gorgés d’eau la vigne en souffrance

Les solutions existent

 

CONSTAT : Problème d’asphyxie racinaire au démarrage
Selon les régions,  l’hiver 2017-2018 et ce début de printemps sont marqués par des épisodes pluvieux d’intensité importante, souvent aggravés, comme dans le sud-ouest. A cette veille de démarrage des vignes, les observations des sols montrent des problèmes de saturation en eau avec risque d’asphyxie racinaire, notamment sur les sols de texture lourde.

 

CONSÉQUENCES :
-> Démarrage de la vigne compliqué :
Outre les problèmes de retard de végétation et de croissance, le faible développement racinaire aura des répercussions sur le démarrage de la vigne, notamment en situation de faibles réserves (observé sur analyse de sarment). Cet impact sera aggravé dans les sols gorgés d’eau (remontée de bicarbonate), avec un risque important de déficience nutritionnelle (N, P, K, Mg…), de sensibilité au  froid et de chlorose ferrique, nécessitant des compléments nutritionnels (sol et foliaire) dès le stade 4-5 feuilles.
-> Carences en fer
Les situations de basses températures et de fortes pluviométrie , avec remontée des nappes superficielles riches en bicarbonates, représentent un risque de chlorose ferrique et notamment pour les vignes présentant de faible mise en réserve . Les premiers symptômes se traduisent par un aspect chlorotique du feuillage (jaunissement), nécessitant une correction rapide en fer par voie foliaire ou au sol dès le stade 4-5 feuilles.
-> Problème de floraison par manque d’énergie et de photosynthèse
Le démarrage de la vigne jusqu’au stade proche de la floraison dépend des réserves (N,C ,..) emmagasinées dans les bois et racines . Ces niveaux de réserves faibles à très moyens enregistrés représentent donc un risque avéré pour une croissance homogène et un développement des inflorescences jusqu’à floraison: problème de coulure et de millerandage importants.
-> Problème d’assimilation des éléments nutritionnel dans les sols
L’assimilation des éléments nutritionnels présent dans le sol dépend étroitement des réserves énergétiques, moteur essentiel de l’activité racinaire en début de campagne. A cette période cruciale du démarrage de la végétation, l’impact de la forte pluviométrie , et des faibles niveaux d’énergie dans les vignes( réserves en sucres solubles) demeurent un risque important pour le cycle nutritionnel des vignes, et notamment pour l’assimilation de l’azote du phosphore et de la potasse.

 

> ACTIONS CLÉS : Limiter l’impact des stress sera déterminant au démarrage pour la future récolte

„RELANCER LE SYSTÈME  RACINAIRE ET LIMITER LES STRESS AVEC OSIRYL OU OSIRYL FER

CORRIGER LES CARENCES EN FER AVEC OSIRYL FER OU ANTYS FE„

AMÉLIORER LA NUTRITION ET LIMITER LES STRESS FOLIAIRES AVEC NUTRIBIO+, NUTRIBIO 4.3.6, ANTYS 15, 8 ou PMg

 

 

ANTYS 15 et ANTYS 8 : Ces formulations ANTYS N P K + Mg et oligos rétablissent rapidement le développement des vignes. La formulation antioxydante et nutritionnelle relance la synthèse chlorophyllienne et la croissance des cultures en situation de printemps instable (températures contrastées, humidité,…) et de sols déséquilibrés (non fertilisés, mal ressuyés,…).

ANTYS PMg : Traitements des dysfonctionnements de la floraison-nouaison : action de résistance au stress (basses températures) et de relance nutritionnelle grâce au phosphore, magnésium, azote et bore présents .

ANTYS Fe : Le traitement foliaire ANTYS Fe à base d’antioxydants polyphénoliques et de chélate de fer (EDTA Fe) permet de relancer la photosynthèse en situation de stress, et corrige rapidement les déficiences ferriques. Les polyphénols naturels d’origine végétale sélectionnés pour leur fort potentiel antioxydant protègent les cellules végétales contre les risques de stress oxydatifs (fortes amplitudes thermiques, faible ensoleillement, fort rayonnement…). Et la formulation à base de chélate de fer EDTA, protège le fer des risques de blocage et maintient le fer assimilable par les feuilles.

OSIRYL : Stimulateur de croissance racinaire homologué par le Ministère de l’agriculture, utilisable en agriculture biologique. Il relance le développement racinaire et permet une meilleure résistance en situation de stress.

OSIRYL FER : L’application d’Osiryl Fer au sol permet de stimuler la croissance racinaire et ainsi de mieux « extraire » le fer du sol. L’Osiryl Fer (chélaté EDDHSA Fe) présente un niveau de stabilité et d’efficacité supérieur pour une correction rapide de la carence en fer.

Découvrir tous les compléments nutritionnels et stimulateur de croissance racinaire