Vendanges 2019 : résultats des dernières analyses de pétioles et préconisations

 

Les vendanges 2019 ont démarré dans le sud, fin août, avec les raisins blancs tels que le Chardonnay. Dans les autres régions, la maturité n’est pas encore à terme. Avec les chaleurs soutenues de l’été 2019, les grappes évoluent dans de bonnes conditions. Toutefois, il faudra faire attention aux orages. Les vignes épargnées par les stress sont belles avec un bon potentiel, en revanche, celles touchées par les stress climatiques récurrents et mal entretenues seront très impactées. Cela laisse augurer une récolte globale assez moyenne.

Les dernières analyses de pétioles sont assez révélatrices de cette hétérogénéité. Les vignes bien entretenues présentent un niveau nutritionnel correct mais les niveaux en fer sont toujours moyens à faibles. L’état nutritionnel des vignes en difficulté est plutôt faible avec des niveaux en oligo-éléments bas, notamment en Fer. Des symptômes de carence sont visibles sur les feuilles. Le rôle du fer est majeur dans l’activité photosynthétique et donc son impact est très important sur la synthèse glucidique (réserve en amidon).

 

Préconisations

Bidon Osiryl Fer

La mise en réserve est fondamentale pour la pérennité de la récolte, il convient de faire rapidement des apports de fer (dès post récolte). Les apports de chélate au sol (OSIRYL Fer) en goutte a goutte ou par pulvérisation foliaire (ANTYS Fe), selon l’état d’activité des vignes, permettront de maintenir ce potentiel de mise en réserve. Pour la mise en réserve et notamment sur les vignes présentant un fort potentiel de récolte et sur les vignes présentant des signes de faiblesse, nous préconiserons un programme complet et efficient (ANTYS 15, ou ANTYS 8 et ANTYS Fe ou OSIRYL Fer, pour les BIO: NUTRIBIO+, ANTYS Fe ou OSIRYL Fer. Enfin, dans la partie sud, le positionnement au sol de l’ACTIMUS favorisera les mises en réserves rapides.

Gilbert GARAPIN
Docteur en Agronomie.