Patrice CHAPPA

RESPONSABLE RÉGIONAL
Depuis 1998 chez Frayssinet

Secteur agricole : Bretagne et départements 16, 17, 22, 29, 36, 37, 41, 44, 49, 72, 79, 85, 86, 87.

+33 (6) 76 77 71 54
p.chappa@frayssinet.fr


 

DÉCRIVEZ-NOUS VOTRE SECTEUR

Mon secteur est composé de 14 départements comprenant le nord de la Nouvelle-Aquitaine, le Pays de la Loire, l’ouest du Centre-Val-de- Loire et la Bretagne. Viticulture, maraîchage et arboriculture sont présents, avec au sud un vignoble atypique : le COGNAC.

 

PRÉSENTEZ-NOUS LE COGNAC

Le vignoble dédié à la production du Cognac couvre 75 000 ha. Il s’étend sur la Charente-Maritime et une grande partie sur la Charente.Le vignoble est divisé en 6 crus : la grande champagne, la petite champagne, les borderies, les fins bois, les bons bois et les bois ordinaires. Le Cognac est issu de cépages blancs (principalement l’ugni-blanc) qui produisent un vin acide et peu alcoolisé. Cet équilibre assurera la conservation du vin jusqu’à la distillation. La distillation se fait en deux temps. 1er temps : obtention du premier distillat appelé brouillis qui titre environ 28 à 32 % volume. 2ème temps : le brouillis est remis en chaudière pour une seconde distillation que l’on appelle «bonne chauffe». Les eaux de vie ainsi obtenues sont stockées en fûts de chêne. Un long travail de maturation du Cognac qui dure parfois des décennies, s’effectue grâce à la porosité du bois qui permet un contact indirect entre l’eau de vie et l’air ambiant.Exporté à 97,5 %, le Cognac est commercialisé dans 159 pays au monde. Souvent consommé en digestif, le marché a évolué vers l’apéritif avec des jeunes Cognacs.

 

FORT DE VOTRE EXPÉRIENCE, QUELS SONT LES ATOUTS CHEZ FRAYSSINET ?

C’est vrai, j’ai débuté dans le métier dans un groupe concurrent alors 1er de la fertilisation organique en France. L’approche commerciale se reportait essentiellement sur des produits à base animale, sans correspondre aux besoins du sol. J’ai rejoint Frayssinet pour ses valeurs humaines, agronomiques et durables. Depuis longtemps, Luc et Thierry ont investi dans les Hommes, à tous les niveaux de l’entreprise. Facilement abordables, ils défendent des valeurs proches du rugby, développant l’esprit d’équipe et l’engagement. Souvent en avance pour assurer sa place de leader en France depuis 1999. Associer les meilleures matières premières afin d’apporter des solutions agronomiques  tenant compte des sols. Utiliser des matières nobles, refusant l’incorporation de boues urbaines. J’aimerais que l’ensemble de la profession soit à ce niveau d’exigence. Enfin,  visionnaires avec la mise en place de la démarche Authentis, l’évaluation RSE. Nos fertilisants de qualité sont une alternative positive pour nos cultures spécialisées. Avec l’arrivée de Romain, Yann et Willy, la 6ème génération se met en place sans pression. Notre distribution est rassurée sur l’avenir de l’entreprise.

 

VOUS ÊTES DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL, QUEL EST VOTRE RÔLE ?

Je représente le groupe des commerciaux auprès de la Direction. Là aussi, Frayssinet est une entreprise atypique. Le dialogue existe déjà naturellement entre les Hommes et la Direction. Nous devons être force de proposition au niveau du dialogue social au rythme de 2 rendez-vous par an. Ouvrir des pistes de travail, échanger avec la Direction. Suivre l’évolution de notre métier et s’adapter. C’est un moment de discussion convivial et libre, abordant différentes thématiques. Ce sont des échanges gagnant-gagnant, permettant aux deux parties de progresser. La Direction reste toujours à l’écoute de ses employés.

 

COMMENT VOYEZ-VOUS L’AVENIR ?

Notre façon de travailler va évoluer, c’est inévitable. Les pratiques culturales devront répondre à l’attente des consommateurs. La compréhension du fonctionnement d’un sol doit être la priorité de nos chercheurs. Ceci afin d’optimiser le couple sol/plante. Produire mieux avec des plantes équilibrées afin de réduire l’impact sur notre environnement. Frayssinet a une belle carte à jouer avec des produits de qualité et un service recherche développement, l’innovation sera la base de la réussite dans les prochaines années.

Voir l’interview de Yann FRAYSSINET
Revenir aux interviews des responsables régionaux