Philippe CAPMAS

DIRECTEUR EXPORT
RESPONSABLE RÉGIONAL
Depuis 1998 chez Frayssinet

Secteur agricole : Départements 07, 13, 20A, 20B, 26, 30, Dom-Tom & export.
Secteur espaces verts : 20A, 20B.

+33 (6) 76 77 71 53
p.capmas@frayssinet.fr



VOUS ÊTES ENTRÉ EN 1998 CHEZ PHALIPPOU-FRAYSSINET, MAIS VOTRE NOM ÉTAIT DÉJÀ BIEN CONNU DANS L’ENTREPRISE…

Effectivement, mon père était gérant d’une coopérative agricole dans le bordelais. Il a intégré en 1985 Phalippou-Frayssinet pour revenir dans le sud de la France. Il a alors développé un réseau de distributeurs dans le sud et le sud-est.En 1998, pour étoffer l’équipe commerciale, Luc Frayssinet lui a proposé de m’embaucher (quel père refuserait de travailler avec son fils ?). Je dois dire qu’il fut un merveilleux professeur, il m’a vraiment donné les bases nécessaires pour durer dans ce métier. Quand il est parti à la retraite en 2003 (quelques jours avant la naissance de ma 1ère fille), le secteur était organisé, les fondations solides. Il fallait continuer à le développer…

VOUS ÊTES DONC DANS VOTRE 20ÈME ANNÉE CHEZ FRAYSSINET, COMMENT AVEZ-VOUS VU ÉVOLUER L’ENTREPRISE ?
La progression était déjà bien en marche avant mon arrivée mais ces dernières années ce fut encore plus marquant. L’entreprise a d’abord investi dans la R&D, pour mettre sur le marché des produits sûrs et innovants. La force commerciale s’est étoffée également avec l’augmentation des « tonnes » vendues, ce sont tous les services qui se sont fortement structurés. En 2001, nous avions fait l’acquisition d’une société « Fertil’France » qui développait des produits liquides. C’est un complément de gamme qui nous paraissait intéressant et que nous jugeons aujourd’hui indispensable. Grâce à une gamme liquides innovante et des produits homologués comme l’Osiryl, nous avons développé des PNS (programmes nutrition et stimulation) qui envisagent le végétal dans sa globalité (sol, racine, feuille). De plus, les normes ISO 9001 jusqu’à la RSE (ISO 26000) ont accéléré la vision déjà moderne du management de Luc et Thierry.

QUEL EST L’ÉTAT DU MARCHÉ ORGANIQUE EN FRANCE ET COMMENT VOYEZ-VOUS SON AVENIR ?
On peut dire que les « fertilisants organiques » ont le vent en poupe. Il y a une pression forte de la société pour consommer des produits plus propres, bio etc… un autre problème plus agronomique intervient, c’est globalement l’appauvrissement des sols ! Mais pour répondre à cette demande, nous avons vu arriver une pléiade d’opportunistes proposant des produits bas de gamme (parfois moins que cela…). Ils veulent laisser croire que parce que c’est organique, c’est forcément bon et qu’il n’y a pas de différence entre les matières premières utilisées. Nous savons que cela est faux. Il faut donc continuer à expliquer, démontrer et communiquer pour que les consommateurs fassent leurs choix en connaissance de cause ! Je suis persuadé que nous avons une grande place à jouer dans l’avenir, nous avons pris une belle avance en termes de qualité et sécurité produit.

QUELLES SONT LES AMBITIONS DE FRAYSSINET À L’EXPORT ?
Il est évident que notre développement passera aussi par le marché Export, nous avons un premier objectif à 10 % de notre CA global. Les produits organiques « solides » sont très pondéreux et donc l’impact transport est important sur le coût final, il faut donc nous adapter pour être en phase suivant les marchés. Mais nous avons également une gamme liquides faite de spécialités qui peuvent répondre à des besoins au-delà de nos frontières. Sans tout dévoiler de notre stratégie, nous pensons donc à renforcer notre force commerciale à l’Export !

LA 6ÈME GÉNÉRATION EST ARRIVÉE DANS L’ENTREPRISE, QU’EN ATTENDEZ-VOUS ?
La 6ème génération, c’est 3 jeunes Romain (32 ans), Yann (28 ans) et Willy (30 ans), que certains d’entre nous ont vu naître… Ils arrivent chacun avec leurs diplômes, une expérience extérieure, un œil neuf, des connaissances nouvelles, la maîtrise d’outils modernes. Ils ont les mêmes « gênes », le même état d’esprit que la génération actuellement à la tête de l’entreprise. Leur arrivée est évidemment rassurante pour tous les collaborateurs du groupe et bien sûr pour tous nos distributeurs et clients qui nous font confiance souvent depuis très longtemps.

 

Voir l’interview de Patrice FARGUES
Revenir aux interviews des responsables régionaux